Une Parisienne à Cali

Une Parisienne à Cali

J-1, on ne peut plus reculer, alors on va sauter

 

vitrine.JPG

 

Petit mot rapide pour te dire que tout va bien, on est sous l'eau mais on ouvre demain soir pour les amis et la famille, et vendredi midi on commence "en vrai", avec, espérons, ce drôle de truc auquel je ne m'étais jamais intéressée auparavant qui s'appelle un  C L I E N T. Via la page Facebook, nous avons même, une première réservation, pour 21 heures, en terrasse, Angela, deux personnes. Je précise que nous ne la connaissons pas, c’est une vraie C L I E N T E quoi. En revanche, elle a eu une drôle de requête qui nous a laissé un peu cois. Elle veut manger cette crêpe :

 

crepe3.jpg

Je lui ai dit que c’était plus un truc de déco et que ça allait manquer de chocolat, mais en même temps, le client est roi, comme on dit. Si Angela vient vraiment vendredi à 21 heures, elle aura sa crêpe Biscuit. Gratos.

La déco est finie, aujourd’hui on cuisine toute la journée. Le truc qui n’est pas vraiment prêt, c’est la terrasse, toujours ces problèmes de lumières et d’électricité. On devrait nous installer le panneau lumineux aujourd’hui, j’ai super hâte.

J’ai trouvé la recette du moelleux au chocolat qui me plait, et je dois donc dire merci à Véronique ! Et j'ai aussi fait les financiers á la pistache.

chocorazones.JPG

 

pistache.jpeg

 

Il semblerait que notre idée de gâteau en forme de petit cœur et notre emballage soigné ait beaucoup plu, puisque cela en a inspiré d’autres. Je le prends comme un hommage qui nous honore. Même si personne ne pourra jamais faire la même chose que nous, la loi du marché est ainsi faite qu’il y a toujours des « adaptations » qui apparaissent. Ça me semble naturel. J’ai bien une copie de bague Fred que j’ai payée 20 euros. OK, elle a tenu une semaine, mais bon…

Avec Sebastián, le soir dans notre appartement, en buvant notre jus de courge a la citronnelle (hihihi…) et en faisant nos exercices de respiration par le ventre (hahaha…), on pense au futur. Mon copain Julien, ex-journaliste, a ouvert Glou, voilà quelques années, puis Beaucoup. Aujourd’hui, il a 8 restos et une boulangerie – si je ne me trompe pas, Julien ? Il me disait que le plus dur c’était le premier. Qu’avec deux, trois c’était plus facile. Alors on se marre et on y pense, en fait. Si dios quiere…

interieur.JPG

(La salle intérieure)

 

gendarme.JPG

(Affiche trouvée au Mexique, j'adore)

 

Bon, en attendant, on va déjà essayer de finir celui-ci et de nourrir quelques personnes. Surtout de s’en sortir dignement.

Nous avons ciré le sol, et reciré le sol, et il glisse á mort.

Tu vois ce que je veux dire ?

Je t’ai raconté, novembre 1995, quand j’étais serveuse au Quick des Halles et que je me suis vautrée le premier jour en glissant sur une frite en voie de décongelation ? Hum. [Histoire vraie, comme tout ce que je te raconte] Je prends sur moi, mais j’ai peur de la chute, ma spécialité. Bon, écoute, c’est pas le moment de commander des chaussures orthopédiques alors on va se lancer comme ca. J’éviterai mes Louboutin tout de même. Alors, je te laisse, je vais éplucher quatre kilos d’oignons.

bateau.jpg



17/09/2014
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres