Une Parisienne à Cali

Une Parisienne à Cali

#cheflife

Avant, sur mon fil Instagram, en plus de mes copines, je suivais Beyonce, Doutzen, Rihanna, Gisele, quelques bloggeuses de mode plus ou moins pétasses et donc plus ou moins attrayantes, une poignée d’artistes, des confrères, Nabilla (seule télé-réaliteuse qui m’ait jamais intéressée, avec Loana, dans les deux versions, époque Loft, puis bouffie et suicidaire), Jade Lagardère (si tu ne la suis pas, et que tu as cinq minutes, vas-y je t’assure, c’est un régal, surtout pour sa Môman, Maité Paz, qui affiche comme description de profil cette phrase très mousque-terrienne : « 5 enfants. Mamie de Liva, Sean, Mila, Jamie. N'y touchez jamais car je ne répondrais plus de mes actes, ils sont tout simplement ma VIE » (#notafake). La notion de « Je ne répondrais plus de mes actes » façon Hulk - elle a déjà enjoint des inconnus qui critiquaient sa fille à la retrouver sur un parking pour « régler ça en face » - me fascine absolument, venant de la belle-mère d’un des hommes les plus riches de France… #lahonte). Bref, j’avais bien quelques intrusions de #foodporn, de #glutenfree dans mon paysage, mais enfin, rien qui ne vaille d’être mentionné – j’avais surtout des #instapute, voire des #instapupute, mon préféré.

Et puis voilà, on fait ses cartons, on saute de continent, on s’avale 10 000 kilomètres, on change de métier, on se penche sur ses nouvelles fonctions, on trouve ça vachement plus chouette que ce que l’on avait imaginé et on se retrouve un beau jour à poster une photo de tartelette aux fraises et lemon curd sur palet breton maison, et à oser inscrire en bas de la description #cheflife.

Putain.

Rien que de l’écrire, j’ai le cœur qui se serre d’émotion. Un peu comme la premiere fois que j’ai porté un soutien-gorge, et qu’une petite voix me disait : « ppff, t’as pas assez de nichons pour ça » #frimeusede4èmeB. Aujourd’hui, la légitimité de mon soutif rembourré ne fait évidemment plus aucun doute. Espérons que dans peu de temps, je pourrai en dire autant de ce #cheflife.

tartelette.jpg

C’est simple, j’ai abandonné la lecture des sites people pour écumer les blogs culinaires. Je continue de lire Voici sur l’Ipad, parce que ça reste mon plaisir du samedi matin, et que quand même, « Vanessa Paradis- Benjamin Biolay bordel ! ». Mais quand je tombe sur des Grazzia qu’on me rapporte de France, ou des Elle, je suis atterrée du niveau de vacuité de certains articles #biatch. Je feuillète les pages, comme si c’était l’annuaire, rien ne m’arrête, presque rien. En plus, depuis que ma copine Anne m’a envoyé le livre ÔFémininPointconne (Éditions Denoël), cette géniale critique des magazines féminin, j’ai l’impression que tout est parodique. Alors que non, pas du tout. 

Pardon, hein, je n’essaie pas de faire croire que tourner des crêpes m’a rendue plus intelligente, ni que l’usage massif de farine m’a fait pousser des neurones, ni même que quand on parle chiffons et peau de mouton toute la journée on est forcément tebê, mais disons que je suis passée à autre chose.

La cuisine, et surtout, les photos de nourriture, la mise en scène de plats, me plaisent désormais beaucoup plus que les chaussures (je t’ai dit que je bossais en Crocs blancs d’infirmière ou pas ? C’était ça ou la chaise roulante #malaudos), les fringues (j’ai un uniforme, et avec cette chaleur de toutes façons je suis abonnée au combo T Shirt jupe + je trouve rien de ce qu’il y a chez toi ici - même s’il y a Naf naf, Zara, Esprit, Chevignon, notamment), le maquillage (je brille et ça y est, je m’en fous #teamlucioles), les produits capillaires (après avoir dépensé des sommes indécentes dans les crèmes en tous genre, je te le dis : ça ne marche pas sur moi, je moutonne c’est ainsi + je porte une charlotte en cuisine, alors… #TootsieMeetsMafalda). Je te rassure, je suis toujours épilée, manucurée, maquillée, et tout ça, mais bon, je suis beaucoup moins pouffe. Et totalement bouffe.

_T2A7369 318.jpg

(Photo Olivier Goujon)

Tu ne peux pas imaginer l’univers qui existe la, juste sous ta souris. C’est une addiction. Si tu n’y as pas encore touché, un conseil : NE COMMENCE PAS. Tu es encore jeune, tu as la vie devant toi… Crois-moi. Des gâteaux, des meringues, des sauces onctueuses, mousseuses, fumeuses, aériennes, bi-gouts, des pates brisées, feuilletées, avec des zestes de citron, des écorces d’orange, de parmesan, des beurres d’ail, d’herbes, de noisette, des tourtes, tartes, quiches, pie, des salades de chou kale, de persil, de shiso rouge, de fleur d’ail, tous ces dressages sophistiqués, ces couleurs, ces brillances, ces transparences, ces mats, ces matières ajourées, fouettées, mises en purée, ça luit, ça fond, ça picote, ça croque, ça mouille et caresse le palais en même temps, c’est simple, ça m’excite (les papilles, hein, n’en faisons pas trop non plus, on n’est pas à l’Actors studio…).

Ah oui tu as raison, c’est rien de dire que j’ai ENORMEMENT changé.

Avant, quand Sebastian me voyait sur l’ipad, il râlait, genre je lisais des conneries de meufs et je ferais mieux d’aller acheter 900 œufs et 50 kilos de farine au lieu de glander. Maintenant, bah, il peut plus : je suis sur l’ipad, certes, mais je bosse #dansTaFace.

Quand je découvre un nouveau super blog culinaire (ils ne le sont pas tous attention, y a beaucoup de trucs moches comme un présentoir a sandwich d’autoroute), j’ai le cœur qui se met à battre plus vite, je le fourrage dans tous les sens, je prends un bout de ci en me disant que ça irait bien avec un bout de ça, je recoupe avec tel autre, je me dis « et si ? », je cherche, je fouille, puis je vais en cuisine, je retourne tout, j’étale le matos sur le plan de travail, et je me lance.

Parfois, trop souvent, ça vire encore à la cata. J’ai par exemple complètement loupé ce gâteau chocolat-caramel avec croute d’Oreo absolument magnifique en photo, mais qui chez moi, a ressemblé à un frisbee bi-bandes, le chocolat n’ayant pas recouvert le caramel, le caramel étant dur comme du bois, le chocolat trop liquide, la croute d’Oreo trop beurrée, bref, c’était absolument imprésentable – mais DELICIEUX ! Mais pas vendable. Car aujourd’hui, je ne peux plus, comme avant, proposer un truc moche mais bon : l’assiette doit donner envie, pas ressembler a du gloubiboulga vomi #teamBombasse. Sur ce coup-là, je me suis emmêlée les pinceaux avec les mesures US, donc, depuis, j’ai acheté un kit a tea spoon, cups et compagnie, et j’ai aussi trouvé des équivalences sures aves nos amis gringos.

Si tu réussis ce gâteau, franchement, envoie moi la photo s’il te plait, je voudrais pouvoir en parler avec quelqu’un, et je ne veux pas le recommencer parce que les gâteaux moches, qui est-ce qui se les boulotte après ? C’est Bibi… Et malbouffe + arrêt de la clope + poubelle a expériences culinaires ratées = brioche. J’ai donc commencé un petit régime. Rien de méchant, mais disons que j’arrête de bouffer les invendus…

Ca n’empêche pas les expériences.

Certaines recettes sont compliquées, par manque d’ingrédients (manque de compétences aussi, mais tu avais compris #apprissurletas). Il y a encore des trucs que je ne trouve pas, ou difficilement, comme les échalotes, les framboises, les abricots, les cerises, la plupart des fromages – mon royaume pour un Comté ! - d’autres qui coutent cher, comme les groseilles, le canard, mais rien de vraiment handicapant. En plus, on trouve toutes les parades sur internet, il suffit de chercher. Par exemple, je ne trouvais pas de lait ribot, je suis tombée sur ce site : si t’as pas de lait ribot, tu ajoutes du jus de citron, et voilà (pour avoir 225 ml de lait fermenté, ajouter 1 cuillère à soupe de jus de citron frais à 225 ml de lait entier et laisser reposer 20 mn).

_T2A6950 16.jpg

(Photo Olivier Goujon, ici, les courses a l'Alameda)

 

J’ai sérieusement revu mes exigences à la hausse. Quand je tombe sur un blog qui a l’air bien, mais qui, au moment d’ajouter la crème pâtissière dans une recette, par exemple, te dit : « Préparez votre crème pâtissière – celle d’Alsa est très bien, hihihi ;) », Je regrette qu’il n’existe pas une police culinaire (armée). Sans déconner...

Quand je tombe sur un blog vraiment généreux, comme celui de Bernard, dont je t’ai déjà parlé, qui te prend vraiment par la main pour t’emmener  vers des valeurs sures, je suis reconnaissante et j’y passe des heures.  Merci Bernard, vraiment.

Quand je suis déçue par un blog très connu, comme celui de Mercotte, jury du Meilleur pâtissier si j’ai bien compris, et que rien ne me fait envie, pas une recette, rien, je me demande si j’ai raté un truc et je me dis qu’on peut aussi avoir des personnalité en cuisine avec qui on accroche ou pas #dismoicequetucuisines.  

Voilà, je m’occupe comme ça désormais.

Et quand je vois des clients, comme aujourd’hui, qui prennent leur plat en photo et le mettent sur Instagram ou sur Facebook, tout contents de dire qu’ils étaient à Biscuit, j’ai le cœur qui se gonfle comme un soufflé au fromage. Ça vaut tous les scoops du monde, je te jure #vislavieaBiscuit

Bon, voici une petite sélection de blogs ou comptes que j’aime suivre, tu les connais sans doute, rien de bien inédit, mais ce sont des valeurs sures :

-          Classique, beau et bon, pas de déception : https://instagram.com/cyril_lignac/

-          Je t’en ai déjà parlé, donc, l’incontournable Bernard http://www.lacuisinedebernard.com/

-          Parce qu’on s’est croisées dans une autre vie, voilà 20 ans je crois, et qu’on a toutes les deux complétement changé de bord http://www.esterkitchen.com/

-          Sympa, généreux, efficace : http://chefsimon.lemonde.fr/

-          Parce qu’il écrit divinement bien, et que je me tiens au jus de l’actu avec son blog, FRG http://blogs.lexpress.fr/styles/restaurant/

-          Evidemment (pour moi qui suis loin et ai peu de temps, c’est ainsi que je me tiens au courant des nouveaux restos qui ouvrent, et des tendances) : https://instagram.com/lefooding/

-          Varié, pas compliqué https://instagram.com/eat_this_/

-          Rapport à l’info qui s’est glissée dans ce post : plutôt inspirant, en fait https://instagram.com/weightwatchers/

-          Joli et rigolo, rien que pour le titre, les gâteaux magnifiques et les gens souriants qui aiment la bouffe https://instagram.com/enrangdoignons/

-          Pour le coté design épuré https://instagram.com/petitsbeguins/

-          Idées, voyages, en général je n’aime pas ses recettes mais j’aime la suivre quand même https://instagram.com/papilles/

-          Très française https://instagram.com/megandcook/

- Parce que c'est un cuisinier star, mais qu'il alimente son compte https://instagram.com/alainducasse/

- Parce qu'il est du Ch'nord comme moi, et qu'il donne envie de prendre son petit dej avec lui https://instagram.com/florentladeyn

-          Pas de la bouffe mais des compositions florales à tomber https://instagram.com/jeffleatham/

-          Délicieusement de mauvais gout et étouffe chrétien https://instagram.com/colorpostss/

 

 

#jetembrassesurlatruffe

#atresvite

#cestchiantceshashtags

#demainoncausecheveuxtinquiete

(_T2A7891 293 6.jpg

(L'équipe, moins Bertha. Les photos d'Olivier Goujon paraitront dans un reportage de VSD cet été sur des Francais qui ont changé de vie)



26/06/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres